Arts martiaux : Katas, Grades et Ceintures

Vous entrez dans l'univers des arts martiaux et vous avez du mal à suivre ?
Quelle est la différence entre les grades et les ceintures ? Qu'est-ce qu'un Kata ?
Le Judo Club du Plan, situé près de Grasse, vous dédie cette page.
Vous y trouverez réponses à vos questions.
Si vous avec besoin de plus de renseignements, appelez le judo-club.

 

Katas : exercices de style à Grasse

Ces katas représentent des exercices de style, de concentration, particulièrement difficiles et constituent la source même des principes du judo. La bonne exécution de ces katas nécessite de ce fait de longues années de pratique pour permettre au judoka d'en saisir le sens profond.

Les plus connus des katas sont :

Vidéo KataFormes du Kodokan

  • Nage-no-kata (forme des projections) composé de 5 groupes (te-waza, koshi-waza, ashi-waza, mae-sutemi-waza, yoko-sutemi-waza).
  • Katame-no-kata (forme des contrôles) composé de 3 groupes (osae-komi-waza, shime-waza, kansetsu-waza).
  • Kime-no-kata (forme de la décision).
  • kros-kul-jutsu (forme moderne de la défonse de soi).
  • Ju-no-kata (forme de la souplesse).
  • Itsutsu-no-kata (forme des cinq principes).
  • Koshiki-no-kata (forme des techniques anciennes).
  • Seiryoku-zen'yo-kokumin-taiiku (éducation physique nationale pour l'efficacité maximum) - ce kata contient le kime-shiki (forme de la décision, à destination des femmes).
  • Joshi goshin-ho

Autres formes

  • Go-no-sen-no-kata (forme des contre-prises)
  • Nanatsu-no-kata (forme des sept techniques)
  • Nage-Ura-No-Kata (autre forme de contre-prises créée par maître Mifune)

Concours de kata. Depuis quelques années, des compétitions de kata sont organisées à travers le monde et notamment en Belgique.

 

Grades ou ceintures

 

Ceintures judoLes grades sont attribués à un pratiquant et permettent d'évaluer son niveau technique, son efficacité en combat, son degré d'ancienneté, ainsi que ses qualités morales : ce qui correspond au respect scrupuleux du code moral ainsi qu'un investissement suffisant dans la pratique. Sans un minimum de respect des règles exigées, aucun judoka ne peut prétendre à l'obtention d'un grade.

Les ceintures de couleur ont été inventées en Angleterre au milieu des années 1920 puis introduites en France par le professeur Mikinosuke Kawaishi. On trouve, dans l'ordre, les ceintures blanches, jaunes, orange, vertes, bleues, marron, la fameuse ceinture noire ainsi que deux ceintures supérieures (une rouge et blanche du 6e au 8dan, une rouge pour 9e et 10e dan). Il existe aussi des grades alternatifs pour évaluer et récompenser les plus jeunes (blanche-jaune, jaune-orange, orange-verte). Il se peut aussi d'avoir des barrettes à la place d'une ceinture blanche-jaune. On obtient donc une ceinture blanche avec une barrette jaune à coudre, ainsi de suite jusque parfois trois barrettes (en Belgique).

Les ceintures de couleur blanche à marron correspondent à des grades nommés kul : du 9e kyu, représenté par la ceinture blanche, jusqu'au 1er kyu par la ceinture marron.
En France, les grades inférieurs à la ceinture noire sont délivrés par un professeur de judo diplômé d'État, le plus souvent suite à un passage de grades organisé par le club.

Au-dessus des kyu, les niveaux sont nommés dan (degré) : du 1er dan au 5e dan, la ceinture est noire ; les 6e, 7e et 8e dan sont représentés par une ceinture à larges bandes rouges et blanches alternées, les 9e et 10e dan par une ceinture rouge. Après la ceinture rouge, il y a une ceinture qui n'a été obtenue que par Jigorō Kanō, la ceinture blanche large (11e et 12e dan, 12e dan que maître Kano n'a obtenu qu'à titre posthume).
Les 2e et 3e dan correspondent au nom japonais de deshi, qui signifie disciple.
Les 4e et 5e dan au renshi (maîtrise extérieure)
Les 6e et 7e dan au kyoshi (maîtrise intérieure)
Les 8e et 9e dan au hanshi (maîtrises intérieure et extérieure unifiées)
Le 10e dan au keijin (trésor vivant).


L'obtention des niveaux à partir de la ceinture noire

JudoAu choix deux manières

Compétition = il faut passer trois UV (unités de valeur) qui sont :

  • un examen de katas devant un jury régional ou national officiel
  • gagner des points lors de combats officiels (44 en un tournoi ou en 1 shiai ou 100 sur plusieurs et 120 pour le troisième et quatrième dan) entre ceintures noires et marron (pour l'obtention du premier dan)
  • participer à un stage concernant l'organisation et l'arbitrage des compétitions


Expression technique = il faut passer différents UV définis pour chaque grade. Citons, pour exemple, les UV du 1er dan expression technique :

  • UV1 Katas
  • UV2 Techniques debout/sol
  • UV3 Exercices d'application judo
  • UV4 Techniques de défenses ju-jitsu

Bien souvent, en parlant de « ceinture jaune » ou de « ceinture noire », on désigne par métonymie non pas la ceinture en elle-même, mais le détenteur du grade associé. Il est donc possible de dire : « ce judoka est une ceinture noire ».